Le point de vue de l’arbre

La rosée et la pluie si douces

Abreuvent l’écorce et la mousse

Et le lichen qui s’émousse

Le babil de l’écureuil habile

Me tient compagnie

Il mange

Mes fruits en échange

Je suis l’arbre de la forêt

Que le vent fait chanter et que les hommes font Pleurer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *